Le point sur les négociations

Le 28 septembre 2018, les ACP et l'UE ont entamé des négociations en vue d'un accord succédant à l'accord de Cotonou qui prendra fin en février 2020.

Cette section contient tout ce que vous devez savoir sur les négociations.

Calendrier
Les documents

SUBSCRIBE to ACP PULSE
Galeries de photos
Offres d'emploi

 

 

Accueil

La récente visite du Président du Kenya dans les Caraïbes pourrait renforcer la présence de la région au sommet ACP

Version imprimableversion PDF
Bruxelles, le 9 septembre 2019: Dans un entretien accordé à la Caribbean Media Corporation (CMC), le Secrétaire général du Groupe ACP, Dr. Patrick I. Gomes, a estimé que la récente visite du Président du Kenya, Uhuru Kenyatta, dans les Caraïbes pourrait contribuer à renforcer la participation de la région au Sommet ACP qui se tiendra à Nairobi les 9 et 10 décembre.
 
Dr. Gomes a déclaré au CMC que les réactions ont été " encourageantes ", compte tenu de la visite du président Kenyatta dans les Caraïbes en août lorsqu'il s'est entretenu avec le premier ministre jamaïcain Andrew Holness, le premier ministre de la Barbade Mia Mottley et Allen Chastanet, premier ministre de Sainte Lucie. 
 
"Nous pensons que les relations entre l'Afrique et les Caraïbes offrent un potentiel considérable et cela se développe de manière significative", a déclaré Dr. Gomes.
 
Le président Kenyatta a décrit ses rencontres avec Holness et Mottley comme des " engagements très constructifs " axés sur le renforcement de la coopération dans divers domaines entre les deux régions, servant également de catalyseur pour la reconstruction de la famille africaine mondiale, au service du développement et de l'intégration.
 
Le Président Kenyatta a également déclaré qu'il invitait les pays des Caraïbes à établir des missions diplomatiques au Kenya et au Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et à ONU-Habitat pour faciliter et approfondir les consultations fréquentes, ainsi que le suivi des questions d'environnement et de peuplement humains.
 
Le Dr Gomes a dit que le sommet de décembre était thématique : "Un ACP transformé : engagé en faveur du multilatéralisme" est "très important pour nous, car comme vous le savez, les institutions multilatérales telles que l'OMC (Organisation mondiale du commerce) sont menacées par certaines des grandes puissances.
 
"Nous croyons que sans un ordre international mondial fondé sur des règles... les pays en développement seront perdants. Par exemple, il y a le cas de longue date d'Antigua-et-Barbuda, qui a obtenu une décision favorable dans le cadre du règlement des différends de l'OMC, mais qui n'a pas été en mesure de bénéficier de cette décision et les États-Unis refusent maintenant en fait de nommer un autre membre pour le règlement des différends à l'OMC".
 
En 2005, l'OMC a statué que Washington avait violé les accords commerciaux internationaux en interdisant l'exploitation de sites de jeux de hasard offshore sur Internet. Antigua-et-Barbuda a affirmé qu'elle perdait 3,4 milliards de dollars par an en raison de l'action américaine, mais l'OMC a accordé 21 millions de dollars à l'île.
 
Dr. Gomes a déclaré au CMC que le prochain Sommet se concentrera sur le thème du renforcement du multilatéralisme " parce que nos 79 États membres... dans le Sud global cherchent à unir leurs forces, non seulement avec l'Europe mais avec toutes les organisations qui partagent les mêmes idées, comme le G77.
 
"Nous examinerons également d'autres moyens, par exemple, nous collaborons actuellement avec l'Alliance des petits États insulaires en développement (AOSIS - une coalition de 44 petits États insulaires en développement et États côtiers de faible altitude) pour faire face en particulier au changement climatique et aux implications de ce changement.
 
"Dans l'ensemble, le Sommet prend ce thème général et comprendra trois grands sous-thèmes, dont l'un sera le changement climatique, les océans et les petits États insulaires en développement, qui est un domaine très important pour nous dans les Caraïbes comme dans le Pacifique.
 
Le secrétaire général du Groupe ACP s'est dit encouragé par la décision du gouvernement de la Barbade de nommer l'ancien Premier ministre, Owen Arthur, à la tête d'une commission chargée de préparer le rôle déterminant des petits États insulaires en développement (PEID) lors de la prochaine conférence des Nations Unies sur Commerce et développement (CNUCED) à Bridgetown.
 
La Commission mondiale sur les petits États insulaires en développement, parrainée par la Barbade - Options pour le développement du commerce à l'horizon 2020, devrait préparer des documents sur des questions allant de l'endettement élevé des PEID au réchauffement climatique et à l'impact de l'intelligence artificielle.
 
Le sommet ACP vise également à jeter les bases de la finalisation de l'accord post-Cotonou ainsi que de la révision de l'accord de Georgetown de 1975 qui a institué les ACP.
L'Accord de Cotonou liant les ACP et l'Union européenne a été signé en juin 2000 dans la plus grande ville du Bénin. Elle est entrée en vigueur en 2003 et a ensuite été révisée en 2005 et 2010.
 
Il est considéré comme l'accord de partenariat le plus complet entre les pays en développement et l'UE. En 2010, la coopération ACP-UE a été adaptée aux nouveaux défis tels que le changement climatique, la sécurité alimentaire, l'intégration régionale, la fragilité des États et l'efficacité de l'aide.
 
Les principes fondamentaux de l'accord de Cotonou incluent l'égalité des partenaires, la participation mondiale, le dialogue et la régionalisation.
 
Photo: Le Premier ministre de la Jamaïque, Andrew Holness, et le Président du Kenya, Uhuru Kenyatta.
 
 


Avenue Georges Henri 451
B - 1200 Bruxelles - Brussels
Belgique - Belgium
email : info@acp.int
Tel: +32 2 743 06 00
Fax: +32 2 735 55 73
see map/voir plan

ACP Events
« novembre 2019 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
Diffusion vidéos

Symposium à l'occasion de la commémoration du 40e anniversaire de la création du Groupe ACP

ACP Public Documents
Notice


The ACP Group is a registered trademark. The ACP logo and material on this site are protected by copyright laws and international treaty provisions. Unauthorised use of the ACP logo or copyright material without written permission is punishable by law.