Le 28 septembre 2018, les ACP et l'UE ont entamé des négociations en vue d'un accord succédant à l'accord de Cotonou qui prendra fin en février 2020.

Cette section contient tout ce que vous devez savoir sur les négociations.

Calendrier
Les documents

Annonces

Avis de marché de travaux extensive - Rénovation complète de l’immeuble ACP à Bruxelles (Belgique) (Avenue Georges Henri, 451, 1200 Brussels/ Bruxelles)

AVIS DE MARCHÉ DE TRAVAUX, Rénovation complète de l’immeuble ACP à Bruxelles (Belgique) - ACP 4/1/83 (Vol. 1) Travaux 1/2019

Soutien aux secteurs de la culture et de la création ACP Q25 mars 2020&A N.6 - 10-

Corrigendum N.3 EuropeAid/167697/IH/ACT/Multi

Soutien aux secteurs de la culture et de la création ACP - QUESTIONS & REPONSES no. 5 - 29/02/2020 - 09/03/2020

Soutien aux secteurs de la culture et de la création ACP - EuropeAid/167697/IH/ACT/Multi - QUESTIONS & REPONSES no. 4 - 25 Janvier 2020 - 28 février 2020

Soutien aux secteurs de la culture et de la création ACP - EuropeAid/167697/IH/ACT/Multi - QUESTIONS & REPONSES, no. 3 - 18-24 janvier 2020

Corrigendum N.2 EuropeAid/167697/IH/ACT/Multi

Soutien aux secteurs de la culture et de la création ACP - EuropeAid/167697/IH/ACT/Multi -  QUESTIONS & REPONSES, Session d’information – 12 Février 2020

CORRIGENDUM N°1 à l'appel à propositions "SOUTIEN AUX SECTEURS DE LA CULTURE ET DE LA CREATION ACP" - EuropeAid/167697/IH/ACT/MULTI

Contrats de subvention octroyés – année 2019  Subventions attribuées dans le cadre de l’appel à propositions EuropeAid/164206/IH/ACT/Multi publié le 17.04.2019 

Soutien aux secteurs de la culture et de la création ACP – Q&R #2 – 12/01/2020/sites/acpsec.waw.be/files/acpdoc/public-documents/culture_support_0.pdf

Appels à propositions et appels d’offres - ACP UE Culture Soutien aux secteurs de la culture et de la creation ACP

Accueil

Le 9ème Sommet ACP souligne son engagement en faveur du multilatéralisme

Version imprimableversion PDF
Nairobi, 10/12/2019 / ACP : « Veiller à ce que la démocratie, la paix et la prospérité règnent partout dans le monde, au milieu des turbulences mondiales, la fragilité croissante de nos pays, grands ou petits, est au cœur du processus de transformation des Etats ACP, a déclaré le Dr Patrick I. Gomes, secrétaire général sortant des ACP à l'inauguration officielle du 9e sommet des chefs d'État et de gouvernement d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) à Nairobi.
 
Le Sommet qui a pour thème « un Groupe ACP transformé et engagé en faveur du multilatéralisme », se déroule dans la perspective de la conclusion, l'année prochaine, de l'Accord de Cotonou, un accord global signé entre le Groupe des États ACP et l'Union européenne.
 
« Le multilatéralisme est simplement un moyen d'organiser les relations en tant qu'États membres ACP dans un but commun. Dans ce système d'engagement géopolitique et humain, d'interdépendance et d'énorme connectivité au sein des continents, des régions et des nations, le groupe des États ACP voit son rôle déterminant de catalyseur et de défenseur d'un multilatéralisme inclusif », a déclaré le Dr Gomes.
 
Le Sommet a culminé avec la Déclaration de Nairobi Nguvu Ya Pamoja (Nairobi Strength for Unity), la création d'un fonds de dotation ACP ainsi que la création du tout premier Fonds pour les femmes et la jeunesse.
 
Lors de ce sommet, au cours duquel la Papouasie-Nouvelle-Guinée a passé les rênes du groupe ACP au président hôte Uhuru Kenyatta, le président sortant Patrick Pruaitch a exprimé son espoir que Kenyatta ferait passer le groupe à un niveau supérieur dans ce processus de transformation et de repositionnement qui a débuté il y a trois ans.
 
Le groupe des États ACP a entamé un processus d'autoréflexion il y a trois ans, cherchant à se repositionner sur la base de valeurs et d'aspirations communes et partagées, en s'appuyant sur ses trois piliers fondamentaux, à savoir le lancement de l'accord ACP-UE de l'après Cotonou, le renouvellement de l'accord de Georgetown et la création du fonds de dotation ACP (ETF).
 
« L’avenir est toujours aussi brillant que ce que nous voulons qu'il soit. La décision de mettre en place un fonds de dotation ACP et le potentiel qu'il promet, changeront la donne », a déclaré Patrick Pruaitch, président sortant du Groupe ACP, ajoutant que bien que le groupe ACP apprécie le soutien constant de son partenaire, l'UE, il doit également pouvoir se prendre en charge.
 
Pour soutenir son appel, M. Pruaitch a révélé que son pays, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, s'était engagé à verser un montant de 500 000 euros pour la création de l'ETF, dont 100 000 euros ont été libérés.
 
Depuis la signature de l'Accord de Georgetown il y a 44 ans, la dynamique mondiale a changé avec le monde multipolaire d'aujourd'hui, caractérisé par des intérêts géopolitiques concurrents, de nouveaux défis pour la paix et la sécurité et des contraintes sans précédent pour la libre circulation des personnes.
 
Mais malgré les énormes défis à relever, les dirigeants présents au sommet ont exprimé leur confiance dans la poursuite de la prospérité du groupe ACP, qui se distingue comme la plus grande organisation formelle transcontinentale du monde.
 
Le Président Uhuru Kenyatta, qui prend ses fonctions de Président du Groupe ACP pour les trois prochaines années, a donné l'assurance que les visions et les objectifs du Groupe seront placés au cœur même de tout engagement et que le Groupe ACP deviendra un phare d'espoir et de multilatéralisme.
 
"Par le chemin que nous avons parcouru ensemble, nous avons montré au monde que nous pouvons unir nos forces pour apporter des changements d'importance mondiale. Nous sommes tous très fiers de notre solidarité et de notre capacité croissante à soutenir la coopération Sud-Sud et Nord-Sud ", a déclaré Kenyatta.
 
Le président du Ghana, Nana Akuffo Addo, a déclaré au sommet que la force des pays ACP serait renforcée non seulement par leur nombre, mais surtout par leur attachement à leurs objectifs lorsqu'ils seront établis dans le cadre de l'Accord de Georgetown.
 
"L'objectif primordial était de créer un nouvel organe économique international dans lequel nous ne serons ni victimes ni pauvres, en plus de relations commerciales plus étroites et d'une coopération régionale et interrégionale", a-t-il déclaré.
 
Le rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) de 2018 a fait une déclaration qui donne à réfléchir : la région ACP est décrite comme " ayant une structure économique et commerciale fracturée ", les économies des États membres dépendant trop de la production et de l'exportation de matières premières.
 
L'Afrique a fait part de ses intentions par le biais de la Zone continentale africaine de libre-échange (AfCTA), à laquelle 54 États membres de l'UA ont déjà adhéré. L'Afrique s'apprête à devenir la facilité commerciale et d'investissement du continent, avec une population de 1,2 milliard d'habitants et un PIB combiné de 73 000 milliards de dollars.
 
Mia Amor, le Premier ministre de la Barbade, s'est demandé si l'ACP à ce stade de son destin était une voie rapide vers l'avenir ou une relique du passé.
 
"Le G7 est devenu le G20 non pas à cause d'une révolution démocratique ou d'une gouvernance mondiale planifiée, mais parce que la crise financière mondiale a nécessité une réponse mondiale et il est devenu tout à fait évident qu'il n'était pas adapté à la tâche", a-t-elle déclaré lors de l'inauguration de la conférence.
 
Au XXIe siècle, toutes les configurations institutionnelles soulignées dans les relations ACP-UE telles que définies par la Convention de Lomé sont sans rapport avec le présent et l'avenir.
 
"En vertu de l'Accord révisé de Georgetown, nous pouvons forger une organisation internationale qui parle de notre avenir. Nous, membres des ACP, devons fonctionner selon
nos propres conditions et non selon des conditions fixées par d'autres ", a-t-elle réitéré.
 
Steven Davies, vice-premier ministre de Papouasie-Nouvelle-Guinée, a critiqué la déclaration faite précédemment par le secrétaire d'État américain qui a affirmé que les États-Unis et l'Australie sont des voisins unis plutôt que divisés par les empires couplets des eaux du Pacifique.
 
"C'est un commentaire qui contraste avec l'histoire des peuples du Pacifique et notre revendication à l'égard du Pacifique bleu. Les dirigeants de la région du Pacifique voient des possibilités non seulement d'assurer l'avenir du Pacifique, mais aussi de réaliser une nouvelle ère d'autonomie après l'accession à l'indépendance politique ", a-t-il souligné.
 
Commentant le débat sur la pertinence du multilatéralisme à l'ère du bilatéralisme, M. Davies a déclaré que, sans le multilatéralisme, la force des petites économies serait compromise.
 
Alors que le groupe ACP finalise la révision de l'Accord de Georgetown, il a souligné l'importance d'institutionnaliser l'engagement inter-ACP et de renforcer le secrétariat ACP.
 
Hannah Tetteh, représentante des Nations unies auprès de l'UA, s'est félicitée des efforts en cours pour transformer et ajuster les ACP d'une manière qui reflète les réalités actuelles, négocier un partenariat mutuel pour 2020 et au-delà, transformer les ACP et l'entrée en vigueur de l'AfCTA.
 
"Le multilatéralisme est essentiel pour nous tous et ce sommet est l'endroit idéal pour que l'UE transmette son message de soutien, car le partenariat qui lie les ACP et l'UE est spécial", a déclaré Jutta Urpilainen, commissaire européenne chargée du partenariat international au sommet.
 
 
 


Avenue Georges Henri 451
B - 1200 Bruxelles - Brussels
Belgique - Belgium
email : info@acp.int
Tel: +32 2 743 06 00
Fax: +32 2 735 55 73
see map/voir plan

Langues

    

Événements
« mai 2020 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Symposium à l'occasion de la commémoration du 40e anniversaire de la création du Groupe ACP

ACP Public Documents
Connexion utilisateur


The ACP Group is a registered trademark. The ACP logo and material on this site are protected by copyright laws and international treaty provisions. Unauthorised use of the ACP logo or copyright material without written permission is punishable by law.