Le point sur les négociations

Le 28 septembre 2018, les ACP et l'UE ont entamé des négociations en vue d'un accord succédant à l'accord de Cotonou qui prendra fin en février 2020.

Cette section contient tout ce que vous devez savoir sur les négociations.

Calendrier
Les documents

SUBSCRIBE to ACP PULSE
Accueil

Le Conseil des ministres conjoint ACP-UE appuie les recommandations des experts sur la migration

Version imprimableversion PDF
Bruxelles, 1er juin 2015/ACP: Les ministres du Groupe ACP, à l’instar de leurs homologues de l’Union européenne, ont réitéré leur condamnation des réseaux criminels qui organisent la traite d’êtres humains au mépris total des vies humaines, et demandé que des mesures urgentes soient prises pour lutter contre ces réseaux.
 
Réunis les 28 et 29 mai dernier dans le cadre de la session annuelle du Conseil des ministres ACP-UE pour examiner un certain nombre de questions cruciales, notamment le programme de développement pour l’après-2015, le financement du développement et les questions commerciales, les ministres ont adopté un ensemble de recommandations sur la traite des êtres humains et le trafic de migrants, qui ont été élaborées par des experts au titre du Dialogue ACP-UE sur la migration et le développement.
 
S’exprimant au nom des ministres des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), le Coprésident du Conseil conjoint, l’Honorable Meltek Sato Kilman Livtuvanu (Vanuatu), a déclaré que « Nous considérons que même si l’approche militaire et sécuritaire est destinée à dissuader et à apporter une réponse immédiate à ce phénomène, il est impératif de mettre en place une approche globale afin de traiter les causes profondes de ce phénomène, en partenariat avec tous les pays concernés ».
 
Parmi les recommandations approuvées figurent l’adoption d’une législation globale sur la traite des êtres humains et le trafic de migrants, en soulignant les différences  entre les deux phénomènes, ainsi que la mise en œuvre des lois pertinentes au niveau national.
 
A l’heure actuelle, la vaste majorité des victimes ne sont ni identifiées ni protégées, tandis que la plupart des réseaux criminels agissent en toute impunité, aucune action n’étant menée pour les démanteler ou les poursuivre en justice.
 
Les recommandations en question préconisent  une approche centrée sur la victime, du point de vue des droits humains et du genre, tout en appelant à une intensification des efforts pour démanteler les réseaux criminels et poursuivre les auteurs de la traite des êtres humains et du trafic de migrants, qui constituent une menace directe pour la vie des migrants.
 
Les initiatives proposées à cet égard concernent notamment la sensibilisation et la formation de toutes les personnes capables d’identifier les victimes ou de fournir des informations utiles pour le démantèlement de ces réseaux. La coopération transfrontalière et internationale a également été jugée nécessaire entre les pays d’origine, de transit et d’accueil. Les experts ont même suggéré que des protocoles d’accord soient conclus sur cette question entre les pays du Nord et ceux du Sud.
 
Programme de développement pour l’après-2015
 
En plus de la migration, le Conseil des ministres ACP-UE s’est penché sur le programme de développement pour l’après-2015, en particulier le financement du développement et la lutte contre le changement climatique, dans la perspective des discussions qui seront menées à l’échelle mondiale sur ces questions à Addis Abeba, à New York et à Paris au cours de l’année.
 
Plusieurs questions commerciales, portant notamment sur l’état des lieux des accords de partenariat économique, l’impact du TTIP sur les pays ACP, ainsi que certains produits de base spécifiques revêtant une importance particulière pour les pays ACP, étaient également inscrites à l’ordre du jour. Les ministres ont procédé à un échange de vues sur l’avenir du secteur privé dans les pays ACP.
 
“Je me réjouis des discussions ouvertes, approfondies et constructives que nous avons eues avec nos partenaires ACP. Le débat que nous avons mené sur un certain nombre de questions clés, telles que le programme de développement pour l’après-2015 et la migration, a une fois de plus relevé l’importance de notre partenariat », a affirmé dans une allocution la Coprésidente UE, Mme Zanda Kalnina-Lukaševica, Secrétaire d’Etat parlementaire aux Affaires européennes de Lettonie.
 
Organe décisionnel conjoint le plus important dans le cadre de l’Accord de Cotonou, le Conseil des ministres ACP-UE se réunit une fois par an dans un pays européen ou ACP.
 
(Photo: les Coprésidents du Conseil des ministres ACP-UE, l’Honorable  Meltek Sato Kilman Livtuvanu et Mme Zanda Kalnina-Lukasevica. Photo prise par l’Union européenne).
 
Pour plus d’informations, prière de contacter l’Attachée de presse  ACP, Mme Josephine Latu-Sanft (+32 2 7430617 ou latu@acp.int )
 


Avenue Georges Henri 451
B - 1200 Bruxelles - Brussels
Belgique - Belgium
email : info@acp.int
Tel: +32 2 743 06 00
Fax: +32 2 735 55 73
see map/voir plan

ACP Events
« juin 2019 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Diffusion vidéos

Symposium à l'occasion de la commémoration du 40e anniversaire de la création du Groupe ACP

ACP Public Documents
Notice


The ACP Group is a registered trademark. The ACP logo and material on this site are protected by copyright laws and international treaty provisions. Unauthorised use of the ACP logo or copyright material without written permission is punishable by law.