SUBSCRIBE to OACPS PULSE
Intra-ACP Programmes

INTRA-ACP PROGRAMMING MATRIX
ACP in Action: Interactive Map of Intra-ACP Projects in the Member States
Matrice récapitulative des projets_juin 2022 CAD
Intra-ACP Projects Matrix June 2022 Edtion (Master)
Action Against Desertification
African Peace Facility
Aviation Africa
Biodiversity and Protected Areas Management (BIOPAMA)
ACP Business Climate
COLEACP
Competitive Industries and Innovation Programme
Coton ACP
ACP EU Culture / ACP UE Culture
ACP-EU Commodities Programme
ACP-EU Development Minerals Programme
ACP-EU Energy Facility
ACP-EU EDULINK Programme
ACP-EU Fish II Programme
Global Climate Change Alliance (GCCA Intra-ACP)
Hub & Spokes - Enhancing Trade Capacity in ACP
Initiative Francophone Por La Formation A Distance Des Maitres (IFADEM)
Intra-ACP Agricultural Policy Programme (APP)
Intra-ACP Academic Mobility Scheme
ACP Multilateral Environmental Agreements
ACP-EU Microfinance Programme
ACP-EU Migration Action
Minising the Illegal Killing of Elephants (MIKES)
ACP Mining Database
ACP MEAs (Multilateral Environmental Agreements)
ACP Multilateral Trading System Programme
ACP-EU Natural Disaster Risk Reduction Programme
ACP Observatory on Migration
Participatory Slum Upgrading Programme
Renewed Partnership: Strengthening pharmaceutical systems and improving access to quality medicines
ACP-EU Science and Technology
Strengthening Fishery Products
ACP-EU Technical Barriers to Trade Programme
ACP-EU Water Facility
Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale (CTA)
TRADECOM
Sustainable Wildlife Management (SWM) Programme  / Programme de gestion durable de la faune sauvage (SWM) 

Accueil

Le Secrétaire général de l’OEACP appelle à une plus grande unité entre les 79 membres de l’Organisation

Version imprimableversion PDF

Bruxelles, le 6 juillet 2022 / OEACP : Le Secrétaire général de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), S.E. M. Georges Rebelo Pinto Chikoti, a exhorté le groupe de 79 membres à adopter des positions unifiées avant la tenue d'un certain nombre de rencontres internationales, à savoir la 77e Assemblée générale des Nations Unies prévue en septembre, le Sommet mondial de la santé 2022 qui se tiendra en octobre en Allemagne, la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques 2022 (27e Conférence des parties à la CCNUCC) prévue en novembre en Égypte, et la 15e Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique qui se tiendra en décembre au Canada.

Le Secrétaire général de l’OEACP a lancé cet appel lors d’une allocution qu’il a prononcée à la 43e réunion ordinaire du Sommet des chefs de gouvernement de la Communauté de la Caraïbe (CARICOM), tenue en présentiel à Paramaribo (Suriname).

S.E. M. Chikoti a déclaré aux dirigeants de la Caraïbe que l’Organisation établie à Bruxelles existe et opère dans un monde multipolaire et interdépendant, dont les différents éléments sont étroitement liés les uns aux autres.

« Nous sommes témoins de changements et d’alignements géopolitiques fondamentaux, qui auront un impact sur tous les pays, toutes les régions, et tous les continents. La valeur de notre Organisation sera évaluée à l'aulne de notre capacité collective à relever les défis, et à exploiter les possibilités offertes par ce changement et cet alignement géopolitique. »

Selon le Secrétaire général de l’OEACP, « …alors que le monde subit encore les affres de la pandémie de coronavirus (COVID-19), il doit  en plus faire face à d’autres défis tels que le changement climatique, les conflits, la sécurité, la sécurité alimentaire et économique/financière, pour ne citer que ceux-là… » La pandémie a prouvé que « personne n’est en sécurité tant que tout le monde ne l’est pas ».

« Les divisions géopolitiques mettront la mondialisation en péril. Aujourd’hui, différents événements  ont pour effet d'accélérer une transition qui transforme la politique mondiale », a déclaré S.E. M. Chikoti, qui relève également que le conflit entre l'Ukraine et la Russie a mis en lumière les lacunes du système des Nations Unies et de l'ensemble de l’architecture de sécurité mis en place après la Seconde Guerre mondiale.

« Cette situation est principalement due au refus persistant des dirigeants de moderniser les institutions internationales et de les adapter au paysage géopolitique d'aujourd'hui, qui a été très largement redessiné. Durant des décennies, les appels à la réorganisation du Conseil de sécurité des Nations Unies ont été contrés par les cinq membres permanents de cet organe, peu enclins à voir leur pouvoir réduit en vertu de nouvelles règles mondiales. »

Le Secrétaire général Chikoti a relevé que les membres de l’OEACP étaient considérablement affectés par ce conflit, en raison de leurs vulnérabilités externes accrues.

« Ces pays sont durement touchés par les réductions des flux touristiques, les perturbations des chaînes d’approvisionnement, ainsi que la hausse des prix des denrées alimentaires, du pétrole et des engrais, qui contribueront à aggraver les problèmes de financement. Dans les pays développés, le choc alimentaire qui s'annonce renforcera la pression à la hausse sur un panier de la ménagère déjà affecté par la forte inflation.

« Pour les pays pauvres, où les conséquences de  la COVID-19 se font encore sentir, la hausse des prix des denrées alimentaires peut provoquer un désastre. J'exhorte toutes les parties impliquées dans le conflit à œuvrer en faveur d’un règlement négocié qui permettrait d’éviter de nouvelles pertes en vies humaines et de limiter l’envergure de la catastrophe humanitaire. »

Selon le Secrétaire général Chikoti, la relation entre l’OEACP et l’Union européenne (UE) a connu, comme tout partenariat de longue date, des hauts et des bas, mais elle continue d’évoluer « afin de répondre aux exigences de nos membres et de s'adapter à l’environnement mondial en constante évolution dans lequel nous opérons ».

« Notre devoir consiste à continuer de travailler avec l’UE au profit de nos citoyens, de relever ensemble les nombreux défis, et de  tirer ensemble profit des possibilités offertes », a-t-il ajouté, précisant que « notre partenariat peut être un élément moteur de la politique mondiale ».

« Collectivement, nos membres occupent plus de la moitié des sièges de l’Organisation des Nations Unies, et nous représentons plus de 1,5 milliard de personnes. Notre force numérique et notre masse critique doivent être mises à contribution dans l'intérêt de nos peuples », a déclaré S.E. M. Chikoti, ajoutant que l’OEACP doit également montrer au monde qu’elle est unie, « et que nous constituons une force avec laquelle il faut compter ».

Il a ajouté que l’Accord de partenariat de Cotonou et, surtout, le nouvel Accord de partenariat OEACP-EU participaient de cette dynamique. L’Accord post-Cotonou est un traité juridiquement contraignant censé régir les relations politiques, sociales et économiques entre 106 pays répartis sur quatre continents.

« Nous affirmons tous que la relation OEACP-UE est unique et spéciale, et qu'elle est un exemple de coopération et d'entente véritables entre le Nord et le Sud.

« Alors que nous entamons une nouvelle ère de notre relation, il nous incombe collectivement de veiller à ce que notre partenariat soit à la hauteur de son plein potentiel. Dans un environnement mondial en constante évolution, et compte tenu de nos propres changements internes respectifs, il nous incombe de continuer à construire ce partenariat conformément aux aspirations, aux rêves et aux attentes des peuples que nous représentons. »

S.E. M. Chikoti a rappelé que le nouvel Accord de partenariat OEACP-UE avait été paraphé le 15 avril 2021, mais que plus d'un an après , et en dépit « de nombreux échanges informels et des différentes prorogations des dispositions de l’Accord de Cotonou, aucune avancée n'avait encore été réalisée en ce qui concerne la signature de l’Accord.

« Le mois dernier, nous sommes convenus de proroger les dispositions de Cotonou jusqu’au 30 juin 2023, et nous ne pouvons qu’espérer que les 27 États membres de la partie UE parviendront à une unanimité qui permettra la signature de l’Accord. », a-t-il déclaré aux dirigeants de la CARICOM.

Source : Caribbean Media Corporation (CMC)

 


Rue de l'Aqueduc 118
Ixelles - 1050, Bruxelles - Brussels
Belgique - Belgium
email : info@acp.int
Tel: +32 2 743 06 00
Fax: +32 2 735 55 73
see map/voir plan

Langues

    

Événements
« octobre 2022 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Symposium à l'occasion de la commémoration du 40e anniversaire de la création du Groupe ACP

ACP Public Documents
Connexion utilisateur


The ACP Group is a registered trademark. The ACP logo and material on this site are protected by copyright laws and international treaty provisions. Unauthorised use of the ACP logo or copyright material without written permission is punishable by law.