SUBSCRIBE to ACP PULSE
Accueil

Les dirigeants du Pacifique intensifient les préparatifs en vue des négociations ACP-UE

Version imprimableversion PDF
Bruxelles, 5 septembre 2017/ ACP: Les chefs de gouvernement des Etats ACP du Pacifique progressent dans les travaux préparatoires en vue des négociations qui seront menées avec l’Union européenne dans le cadre plus large du Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (Groupe ACP) sur un nouveau partenariat en matière commerciale, politique et de développement.
 
Étant donné que l’Accord ACP-UE actuel expire en 2020, les négociations visant à mettre au point un partenariat appelé à prendre la relève doivent démarrer dans moins d'un an,  au plus tard en août 2018. Quatorze îles du Pacifique membres du Groupe ACP se sont réunies à Apia (Samoa) dans la perspective du 48e Forum des dirigeants du Pacifique, afin d'harmoniser leurs positions sur un certain nombre de sujets.  
 
«J'invite les États ACP du Pacifique à participer activement à ces discussions cruciales avec l’UE, de manière à pouvoir, en tant que "Pacifique bleu", faire connaître nos priorités et défis dans des domaines tels que le changement climatique, les énergies renouvelables et le développement durable, notamment en ce qui concerne la gestion et la conservation de notre Océan et de ses ressources »,  a déclaré le Président de la réunion, l’Honorable Tuilaepa Sailele Malielegaoi, Premier ministre de Samoa .
 
Lors de cette réunion à laquelle a également participé le Secrétaire général ACP, Dr Patrick Gomes, les dirigeants du Pacifique ont approuvé le cadre politique ACP  défini dans le document «Vers le Groupe ACP que nous voulons ».
Ce document expose en détail la vision et les objectifs du Groupe pour le 21e siècle, les trois piliers stratégiques pour l’après-2020 (commerce, investissement, industrialisation et services, coopération au développement, technologie, science et innovation, et dialogue politique et plaidoyer),  et trace les perspectives pour l’avenir des relations avec l’Union européenne.
Les dirigeants du Pacifique ont adopté par ailleurs une résolution sur l’avenir du Groupe ACP après 2020.
 
«Vu l’expiration imminente de l’Accord de Cotonou (ACP-UE) en 2020, nous devons faire preuve d'anticipation en veillant à ce que l’appui au développement prévu par cet accord soit octroyé de façon efficace à notre région en tenant compte de nos priorités à l’échelle régionale. Nous devons également faire en sorte que ces priorités soient prises en compte dans tout accord futur avec l’Union européenne », a affirmé la Secrétaire générale du Forum des îles du Pacifique, Mme Meg Taylor.
 
La Papouasie-Nouvelle-Guinée et Samoa ont été désignés pour représenter, au niveau ministériel, la région Pacifique au sein du groupe central de négociation ACP.
En attendant, le Secrétaire général ACP, Dr Gomes, a distribué aux dirigeants ACP du Pacifique un aide-mémoire qui énonce les principes de base devant guider le bloc des 79 États membres pendant les discussions ACP-UE, à savoir  notamment: négocier en tant qu'une seule entité, établir des relations structurées avec les groupements régionaux et continentaux, se concentrer sur les trois piliers thématiques et parvenir à un accord juridiquement contraignant.
Cesser les réductions
 
Les dirigeants du Pacifique ont invité instamment l’Union européenne à ne plus diminuer ou rééquilibrer davantage l’aide au développement qu’elle fournit à la région. Le programme indicatif régional du Pacifique est une enveloppe régionale octroyée sur les ressources du Fonds européen de développement (FED) dont le 11e cycle,  actuellement en cours, couvre la période 2014-2020.
 
«Il est très décevant de constater que la région n’est toujours pas en mesure d’obtenir des financements sur la dotation du 11e FED pour mettre en œuvre des activités dans les domaines prioritaires convenus à l’échelle régionale »,  a déclaré Mme Dame Taylor. 
 
«En outre, la région a dû faire face, ces derniers mois, à une redistribution des ressources au sein du programme indicatif régional. J’ai également été informée que l’Union européenne envisage une réduction des fonds alloués au programme du Pacifique, notamment dans le domaine de concentration lié à l’intégration économique régionale », a-t-elle ajouté
Les dirigeants du Pacifique ont souligné l’importance de l’intégration économique régionale, exhortant l’Union européenne à ne plus réduire davantage l’allocation de 37 millions d’euros attribuée à la région.
 
Dans le même temps, les organisations régionales et  le Secrétariat ACP, ont été invités à intensifier le travail d'information sur le moyen de bénéficier de l’enveloppe intra-ACP du 11e FED, qui s’élève à plus de 3 milliards d’euros, à travers des initiatives impliquant plusieurs pays. Parmi celles-ci figurent la stratégie de développement du secteur privé et la Facilité d'investissement.
 
(Photo: Le Premier ministre de Samoa, Président de la réunion des dirigeants ACP du Pacifique/PIFS)
 
- Service de presse ACP
 
Voir également:
 
 
 

 


Avenue Georges Henri 451
B - 1200 Bruxelles - Brussels
Belgique - Belgium
email : info@acp.int
Tel: +32 2 743 06 00
Fax: +32 2 735 55 73
see map/voir plan

ACP Events
« octobre 2018 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Diffusion vidéos

Symposium à l'occasion de la commémoration du 40e anniversaire de la création du Groupe ACP

ACP Public Documents
Notice


The ACP Group is a registered trademark. The ACP logo and material on this site are protected by copyright laws and international treaty provisions. Unauthorised use of the ACP logo or copyright material without written permission is punishable by law.