SUBSCRIBE to ACP PULSE
Accueil

Les pays ACP visent des résultats significatifs à l’OMC

Version imprimableversion PDF
Buenos Aires (Argentine), 11 décembre 2017/ ACP: En dépit du nuage d'incertitude qui entoure la 11e Conférence ministérielle (MC11) de l'Organisation mondiale du commerce, les responsables des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique chargés du commerce se mobilisent pour que des résultats significatifs soient obtenus au cours des trois jours de négociations commerciales de haut niveau qui se déroulent cette semaine à Buenos Aires, en Argentine.
 
Cet événement semestriel se tient après plusieurs mois d'intenses négociations entre les représentants à Genève, marqués par un échec des efforts visant à élaborer un projet de déclaration ministérielle pour Buenos Aires, et un achoppement des pourparlers sur des questions litigieuses, notamment le traitement spécial et différencié (TSD) en faveur des pays en développement. En fait, la convergence a été minimale dans presque tous les domaines de négociation.
 
Malgré cela, un travail considérable a été abattu en 2017, et les ministres ACP s’attachent à défendre un certain nombre de propositions clés soumises par différents groupes. 
 
Ainsi, le Groupe ACP compte sur des résultats dans les domaines de la pêche (pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), surpêche, surcapacité et disciplines concernant les subventions, notamment), de l’agriculture (soutien interne, coton, mécanisme sauvegarde spéciale pour l’agriculture, entre autres) et du développement (traitement spécial et différencié en faveur des pays en développement notamment) - même si les engagements devraient vraisemblablement se limiter à l’élaboration d’un programme de travail pour l’après-CM11.
 
Cependant, toutes les positions ACP reposent sur le principe selon lequel un système commercial multilatéral fondé sur des règles est essentiel pour le progrès à l’échelle mondiale, et que le développement doit rester au cœur de ce système. 
 
« Nous venons à Buenos Aires avec d’importants messages à délivrer», a déclaré Bradley Felix, Ministre du Commerce et de l’Industrie de Sainte-Lucie, lors de l’ouverture de la session ministérielle qui a eu lieu dimanche, avant l’ouverture officielle de la CM11. « Le premier message est que, pour les pays ACP, le développement doit être au centre des  travaux de l'OMC, conformément à l'engagement en faveur du développement pris [lors de la Conférence ministérielle de l'OMC tenue] à Doha en 2001, car il permet de rééquilibrer le système commercial multilatéral et de le rendre plus inclusif en donnant aux pays en développement les moyens de profiter des avantages d'un accroissement des échanges. » 
 
Nous sommes tous des petits pays en développement figurant parmi les moins avancés, et nous sommes conscients de l'importance d'un traitement spécial et différencié en tant que moyen d’obtenir la marge de manœuvre dont nous avons besoin pour atteindre nos objectifs de développement ", a-t-il poursuivi. 
 
Dans une déclaration faite en octobre, les ministres ACP du Commerce ont appelé tous les membres de l'OMC à prendre toutes les décisions selon un processus transparent, inclusif et consensuel. Ils ont demandé que des mesures concrètes soient prises pour régler les questions en instance relatives au Programme de Doha pour le développement, tout en plaçant le développement au centre du programme de travail. Malgré ses 79 États membres, la part du Groupe ACP dans le commerce mondial n’est que de 1 à 2%. L'objectif est d'accroître cette part tout en permettant au milliard de personnes vivant dans ces pays de profiter des retombées du commerce mondial. 
 
C’est pour cela que S.E. M. John Deep Ford, ambassadeur de Guyana à Genève et coordonnateur du Groupe ACP à l'OMC, a souligné l'importance pour les pays ACP de rester soudés et de parler d’une seule voix à la Conférence de Buenos Aires.
 
« Nous avons travaillé toute l'année pour mettre en avant la valeur ajoutée d’une solidarité et d’une cohésion fortes des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique face à des enjeux importants pour notre développement durable. Les ACP sont résolument en faveur de la réalisation des objectifs de développement durable à l’horizon 2030 adoptés par les Nations Unies, et de la reconnaissance du commerce comme un moyen efficace d’assurer la prise en compte des dimensions sociale, économique et environnementale des ODD ", a déclaré l'ambassadeur Ford.
 
Le Groupe ACP reste un des groupes de négociation les plus importants et les plus influents à l’OMC.
(Photos, de haut en bas: Ouverture de la réunion ministérielle ACP préparatoire aux négociations de l’OMC à Buenos Aires, en présence du Directeur général de l’OMC, Roberto Azevedo; le ministre du Commerce et de l’Industrie de Sainte-Lucie, M. Bradley Felix, présidant la réunion des ministres ACP; le Coordonnateur du Groupe ACP à Genève, l’ambassadeur John Deep Ford de Guyana, en compagnie du ministre du Commerce et de l’Industrie du Ghana, M. Alan Kyerematen; la ministre des Affaires étrangères du Kenya, Mme Amina Mohamed, en compagnie de l’expert ACP chargé des questions commerciales multilatérales, M. Morgan Githinji; la délégation de Guyana conduite par l’Amb. Deep Ford; la session ministérielle ACP tenue lors de la 11e Conférence ministérielle de l’OMC (CM11). 
 
Presse ACP 
 


Avenue Georges Henri 451
B - 1200 Bruxelles - Brussels
Belgique - Belgium
email : info@acp.int
Tel: +32 2 743 06 00
Fax: +32 2 735 55 73
see map/voir plan

ACP Events
« décembre 2018 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
Diffusion vidéos

Symposium à l'occasion de la commémoration du 40e anniversaire de la création du Groupe ACP

ACP Public Documents
Notice


The ACP Group is a registered trademark. The ACP logo and material on this site are protected by copyright laws and international treaty provisions. Unauthorised use of the ACP logo or copyright material without written permission is punishable by law.